CATALOGUE CONSULTABLE SUR : http://fr.zone-secure.net/27293/284780/#page=1

VOIR TOUS LES LOTS : http://leclere-mdv.com/html/index.jsp?id=81662&lng=fr&npp=10000

INFORMATIONS VENTE : http://leclere-mdv.com/html/infos.jsp?id=81662&lng=fr

Expositions :
Jeudi 2 mars 2017 de 11h à 21h
Vendredi 3 mars 2017 de 11h à 18h
Samedi 4 mars 2017 de 11h à 12h

Téléphone pendant l’exposition à Drouot : +33 (0)1 48 00 20 01

Expositions préalables d’une sélection d’oeuvres chez l’expert Marc Ottavi :
Lundi 27 février et mardi 28 février 2017 de 10h à 19h


Expert :
Marc Ottavi
12, rue Rossini - 75009 Paris
+33 (0) 1 42 46 41 91

Informations sur la vente :
Li-Ting Hung
+33 (0)1 42 46 85 19
liting@expertise-ottavi.fr

Commissaires-priseurs :
Damien Leclère et Delphine Martin-Orts

Responsable de département :
Adrien Lacroix
tél. + 33 (0)6 03 32 37 77
lacroix@leclere-mdv.com

 
EXTRAIT DE L ARTICLE MONACO MADAME du 13 février 2017

https://monacomadame.org/2017/02/13/henri-maccheroni-le-pugiliste-nicois/#like-29834


Henri Maccheroni, le pugiliste niçois

Ainsi nommé par Michel Butor, vous retrouverez cet artiste protéiforme

à DROUOT samedi 4 mars.


Dans les années 1960, Henri Maccheroni peint de grandes toiles post-surréalistes. Travaillant par séries (comme Les Mondes inachevés ou Les Nocturnes), il explore les mythes de la peinture occidentale : Éros, Thanatos, la Crucifixion, la Ville et la peinture elle-même comme fondement d’une écriture esthétique.

À partir de 1968, la photographie prend une place importante dans son œuvre. Ici encore, l’approche en « séries » domine (2 000 photographies du sexe d’une femme, des Crânes-Vanités, ou encore de Grandes Suites archéologiques). La photographie se mêle à de nombreux collages et découpages (Manhattan-gris).

Il pratique également la gravure (eau-forte, pointe sèche, manière-noire).


Durant les années 1970, il participe à l’avènement de l’art « socio-critique » (L’Armoire aux bocaux, Cadeau pour les partisans de la peine de mort).

En 1982, avec Michel Butor, il fonde le Centre national d’art contemporain (Villa Arson) à Nice.

Henri Maccheroni travaille régulièrement avec des écrivains pour des œuvres croisées (Michel Butor, Raymond Jean, Bernard Noël, Pierre Bourgeade, Bernard Vargaftig, Claude Louis-Combet, Jean-François Lyotard, Béatrice Bonhomme). Cent-vingt livres jalonnent son parcours de peintre, photographe et graveur, qui témoignent de ses nombreuses collaborations.

Il a aussi collaboré à plusieurs revues, notamment Artitudes internationales, Opus international, Silec, Obliques.